1_licence.PNG
n_licence.PNG

 

Le Judo 

Art martial Japonais.
Signifie la Voie de la Souplesse (Ju souplesse et Do Voie).
Le Judo fut cree par Jigoro Kano (1860 1938), a partir de plusieurs ecoles de Jujutsu. L’adage prefere de Maître Kano etait « Respect et prosperite mutuelle ».

Le grade ou DAN en judo par Michel Bourasseau

Mise au point de la valeur generale du grade et de ses qualites morales (courage, presence d'esprit, volonte, comprehension, intelligence, et surtout honneur, sincerite, dignite - voir le code moral - technique, agilite, reflexe, puissance.
Depuis 1954, j'enseigne le judo d'après les grands principes que m'ont enseignes mes maîtres. J'ai aujourd'hui a mon actif plus de 200 ceintures noires. Le grade ou Dan est une distinction qui existe, au Japon, dans differentes disciplines. Il a ete utilise par le fondateur Jigoro Kano dans le judo pour sanctionner la progression des pratiquants.
Contrairement a l'opinion generale, d'ailleurs très partagee et incertaine, le grade ne sanctionne pas une valeur unique, ni des valeurs bien definies et restrictives.
Le grade sanctionne la pratique effective du judo. Lorsque la pratique du judo est regulière, assidue et serieuse, la valeur du pratiquant augmente tant en technique qu'en pratique. La valeur generale du grade englobe des qualites morales de courage, de presence d'esprit, de decision, de volonte, de comprehension, d'intelligence, et des qualites physiques de technique, d'agilite, de reflexe et de puissance.
Le developpement de ces facteurs doit permettre au pratiquant d'acceder au grade superieur, et il doit le considerer comme une etape, non comme un but en soi.
C'etait, sans aucun doute, le point de vue du fondateur Jigoro Kano.
Pour meriter un grade, il faut une education, une connaissance qui s'acquièrent avec la pratique, non pas intensive sur une periode donnee, mais regulière sur des annees. C'est pour cette raison que des delais sont exiges entre chaque grade.
Le garde est très important a partir du moment où l'on comprend sa signification et ce qu'il sanctionne. Afin de ne pas fausser l'echelle des valeurs, il est impensable et tout a fait anormal que des grades soient decernes a des judokas pour des motifs autres que la pratique du judo. Par exemple, pour recompenser des services rendus au judo. Une activite de dirigeant, de president, de secretaire, d'arbitre, etc. ne justifie pas un grade. Pour ces taches, il existe des recompenses : trophees, medailles, decorations, honneurs etc.
A contrario, il est illogique que des judokas qui continuent a pratiquer, a progresser, a acquerir une meilleure comprehension et une plus grande experience du judo restent longtemps dans le même grade et ne suivent pas la progression. Le grade, ou Dan, n'est pas une recompense : C'est la constatation d'un niveau dans la pratique. Il ne peut exister sans elle, et n'a pas de raison ni de necessite d'être decerne si celle-ci est interrompue.

L'examen de grade, en fait, n'est qu'une formalite, mais en même temps un test de consecration. Les judokas qui desirent acquerir le grade superieur doivent être conscients de l'importance, de la valeur, et du serieux qu'il represente. Le candidat doit se preparer consciencieusement, techniquement, et moralement, de telle sorte que cet examen revête un autre caractère que celui d'une competition banale ou d'un championnat. L'examen de grade devrait faire passer tous les tests le même jour, et en une seule fois.
Il est anormal que les candidats passent cet examen " pour essayer ", comme on irait au spectacle, a une promenade, un repas ou une reception. Si les candidats ont bien compris cette notion, le deroulement de ces examens acquiert une autre dimension, et le grade une importance et une signification differente. Voila mes conceptions sur l'enseignement du judo que je dispense a mes elèves, moins laxistes, plus stricts, plus disciplines et plus vigilants dans la preparation de ces examens, afin d'elever le niveau du judo.
Le professeur est le seul a prendre la decision de preparer et de presenter les elèves au grade superieur, lorsqu'il les juge aptes.

COSEC ,avenue TURPAULT

p113G.jpg